le blog (presque officiel ☺) des motards en colère

Accueil > blog > 80 km/h ou comment fabriquer des contrevenants

80 km/h ou comment fabriquer des contrevenants

mardi 20 février 2018

La mesure de l’abaissement de la vitesse de 90 à 80 sur le réseau bidirectionnel cristallise la majorité de l’opinion contre elle. Pour mémoire, la FFMC défend l’idée d’une politique de sécurité routière cohérente qui se fasse AVEC les usagers et non contre eux. Dans ce cas, les arguments présentés par les autorités, DSR et Premier ministre en tête, ne tiennent pas la route. Le Sénat réclame les résultats de l’expérimentation, que la DSR entendait ne pas diffuser.

Faute de grives, on mange des merles, on a donc eu droit aux résultats d’une enquête du CEREMA sur les vitesses pratiquées avant et après la mise en place de l’expérimentation, et dont la synthèse, d’une pertinence que n’aurait pas désavouée Monsieur de La Palice, affirme sans ambages que « La vitesse limite autorisée a une incidence significative sur les vitesses pratiquées. À une baisse de la vitesse limite autorisée correspond une baisse des vitesses pratiquées. » Soit.
Mais ce qui est le plus gênant, au fond, et que cette étude met en lumière, c’est que les usagers, sous une limitation à 90, roulent en moyenne sous la limite autorisée de quelques km/h, et sont donc des citoyens respectueux de la règlementation. A contrario, sous une limitation à 80, ils roulent au-dessus de quelques km/h ! A se demander si le gouvernement veut « fabriquer » des contrevenants avec cette mesure, ce qui, comme le dit le sénateur Alain Fouché, participe d’une politique généralisée de racket, que nous surnommons pour notre part « sécurité rentière ». Chacun sa terminologie, mais le fond reste le même : transformer des citoyens respectueux des règles en délinquants de la route n’est pas une bonne recette pour faire adhérer les usagers de la route aux enjeux de la sécurité routière... la vraie sécurité routière, celle qui vise à éviter que des accidents surviennent !

Vos commentaires

  • Le 20 février à 19:51, par Eric Burel En réponse à : 80 km/h ou comment fabriquer des contrevenants

    Certains radars ne sont pas assez rentables. Alors on baisse la limitation de vitesse à 80km/h pour les rentabiliser. Après on nous dira que c’est de la prévention routière.
    c’est plutôt du racket. Alors mobilisons nous au niveau national.

  • Le 20 février à 20:50, par Bruno Her En réponse à : 80 km/h ou comment fabriquer des contrevenants

    Sécurité rentière !! Excellent résumé pour cette mesure prise de façon totalement arbitraire et sans fondement autre que des extrapolations statistiques fantaisistes car on fait dire ce que l’o’ veut aux chiffres. C’est de la manipulation de l’opinion ! On nous prend encore une fois pour les vaches à lait des finances de l’etat ! On oublie que les vraies mesures de sécurité routière se situent à d autres niveaux :
    - entretien des routes et adaptation de certaines infrastructures accidentogenes,
    - sensibilisation et action sur le comportement des conducteurs via formations à une meilleure maîtrise de nos véhicules et via une présence réelle des forces de l’ordre sur les routes pour réprimer les comportements vraiment dangereux, et non pas derrière des radars.

    Mais bien sûr ces mesures ont l’inconvénient d être bcp moins rentables financièrement...alors qu elles contribueraient bcp plus à la baisse du nombre de tués et de blessés sur nos routes !!

  • Le 27 février à 18:07, par janfibry En réponse à : 80 km/h ou comment fabriquer des contrevenants

    Cette fois-ci, il ne faut rien céder. Cette mesure autant absurde qu’impopulaire ne doit pas passer. Tous solidaires, automobilistes et motards. Il faut sensibiliser l’opinion publique car beaucoup de personnes ne réalisent pas les inconvénients qu’engendrerait l’application de cette mesure si elle entrait en vigueur et beaucoup trop restent passives, fatalistes. Il faut également que des voix discordantes au sein même de ce gouvernement s’élèvent contre cette décision du 1er ministre. Bravo à vous tous et toutes. Continuons le combat.

  • Le 28 février à 05:06, par Christo En réponse à : 80 km/h ou comment fabriquer des contrevenants

    Sur le site du Ministère de l’Intérieur on peut lire : "Le Gouvernement ... a indiqué que sa décision de ramener à 80 km/h la vitesse maximale ... se fondait ... sur la base du premier rapport du comité des experts du CNSR de novembre 2013 "

    Or à la lecture du document de la CNSR, on s’aperçoit que le rapport même est tendancieux et écrit de toute part au conditionnel. Ah toutes ces choses "affirmées" au subjonctif dans les rapports (Le subjonctif est un mode utilisé pour exprimer un doute, un fait souhaité, une action incertaine qui n’a donc pas été réalisée au moment où nous nous exprimons) !

    MAIS LA VÉRITABLE AMBITION DE CE RAPPORT ET DE L’ABAISSEMENT DE LA VITESSE EST INDIQUÉE DANS LE RAPPORT qui s’intitule "Stratégie pour 2020" (on est loin de l’impartialité scientifique d’experts !), qui donc travaille dans une optique délibérée de stratégie et non de recherche, qui prescrit "un redéploiement et une intensification des contrôles de vitesse" (p.10)

    La CNSR est un organisme d’État soumis aux politiques, DONC À L’OPPOSÉ DE L’ÉTHIQUE SCIENTIFIQUE !

    À force de lois répressives et inacceptables, on annihile la légitimité de la loi qui est fondée en démocratie sur l’intérêt commun. Sommes-nous en démocratie de fait ? Je ne parle pas de la tolérance (toute relative) des dirigeants envers les paroles dissidentes, mais bien DES LOIS DANS L’INTÉRÊT DU PEUPLE FRANÇAIS.

  • Le 7 mars à 13:20, par Dommergue En réponse à : 80 km/h ou comment fabriquer des contrevenants

    Cela fait 12 ans que je part en vacances en Afrique du sud. Autoroute limité à 120 kmh, les nationales à 120 aussi, les pistes bétonnées à 100 kmh (route d’une voie on se croise en descendant chacun d’un coté de la route) et je n’ai jamais eu ou risqué le moindre accident.

  • Le 7 mars à 15:21, par JYC En réponse à : 80 km/h ou comment fabriquer des contrevenants

    Je fais 80000 kms/ans et je pense effectivement que les controles de vitesse à 90 KM/H ( 96 pour 91 km/h retenue) ne sont pas assez rentable , sachant qu’une voiture sans permis peut rouler à 70 km/h , au diables les points !!!!!!!
    Tout cela n’est qu’une histoire de fric à faire rentrer dans les caisses de l’ état , et sans se préoccuper du réel problème.... ( plus de prévention )

  • Le 7 mars à 17:26, par Loïc En réponse à : 80 km/h ou comment fabriquer des contrevenants

    Bonjour, ce qui me fâche le plus dans cette mesure c’est la notion de "route secondaire". en fait, à part les routes à chaussées séparées, tout le reste est concerné, ce qui fait la quasi totalité des routes. Il ne s’agit donc pas de routes secondaires, mais justement de réseau primaire. Ayant fait de la moto de nombreuses années (y compris des compétitions sur circuit) la dangerosité de la circulation en 2 roues n’est plus à démontrer. Mais la limitation à 80 km/h n’a pas de fondement particulier, alors pourquoi ne pas fixer la limitation à 30 km/h, ou bien revenir à l’origine de la circulation automobile où le véhicule devait être précédé par un piéton muni d’un chiffon rouge pour avertir les autres usagers de la voie ?
    Cela me semble vraiment une nouvelle façon de pouvoir taxer les conducteurs de véhicules.
    Loïc

  • Le 7 mars à 19:13, par SOULAT En réponse à : 80 km/h ou comment fabriquer des contrevenants

    Il faut continuer à manifester notre désaccord.
    Manifestation avec nos véhicules devant les préfectures.
    Inciter les élus à se joindre à notre mouvement. qu’ils prennent leurs responsabilités et montrent leurs vrais visages.
    Il ne faut pas rester inactif, etc...
    La FFMC que proposez vous ??

  • Le 8 mars à 11:34, par admin En réponse à : 80 km/h ou comment fabriquer des contrevenants

    Bonjour @Soulat, vous avez sur notre site la liste des actions publiques mises en place depuis l’annonce de cette mesure

  • Le 15 mars à 17:09, par Tom En réponse à : 80 km/h ou comment fabriquer des contrevenants

    Accessoirement : pour ceux, comme moi, qui essaient de respecter les actuelles limitations, ménagent leurs points et ont envie de rouler encore longtemps en bonne santé, ce sera un enfer encore plus fou... Avec des camions, par exemple, qui eux n’en ont rien à cirer des limitations d’autant qu’ils resteront eux à 80 !...
    Essayez de rouler à 70 ou 50 comme préconisé sur zone de travaux. On risque carrément sa vie à faire ça...
    Donc le PM et son DSR ont décidé de mettre délibérément encore plus en danger les conducteurs respectueux ! Bravo !!!
    Pour le reste ce sont les cerveaux des tarés de la route qu’il faut changer. Et très majoritairement ils ne sont pas motards !!!

  • Le 18 mars à 11:28, par Pascal En réponse à : 80 km/h ou comment fabriquer des contrevenants

    Bonjour,
    Je possède une Citröen C4 achetée neuve il y a 6 mois, moteur essence de dernière génération. A 80 km/h en cinquième, je suis en sous-régime. D’où le besoin de rouler en 4ème !!! Où est l’économie de carburant et la baisse de pollution ?
    Ceux (les "tarés de la route") qui ne respectent pas le 90 km/h et roulent à 100, 110 ou plus, ne respecteront pas plus le 80 km/h. D’où un écart de vitesse encore plus important avec ceux qui respecte les limitations imposées. Donc une augmentation des dépassements mettant en danger les conducteurs respectueux.
    Pourquoi ne pas avoir fait une distinction entre les grands axes prioritaires (signalisation verte) et les petites routes de campagne ? Le 80 km/h, voire le 70 km/h peut se justifier sur ces dernières, mais pas sur les premiers.
    Je suis contre la limitation systématique à 80 sur les grands axes, mais je trouverais normal une réduction sur les petites routes de campagnes sans signalisation au sol (et où nous sommes autorisé à rouler à 90 km/h !!!), où dans les zones véritablement accidentogènes (pour certaines non sécurisés !!!).
    J’ai la très nette impression que nos décideurs ne quittent jamais les autoroutes et n’ont aucune connaissance du réseau routier.
    Messieurs les décideurs, l’intelligence, c’est d’être capable de revenir sur une décision absurde et inappropriée. Que va-il se passer si le nombre de morts augmente avec le 80 km/h ? Qui sera le responsable ? l’Etat ?

  • Le 3 avril à 11:28, par Patrick En réponse à : 80 km/h ou comment fabriquer des contrevenants

    Comme c’est un projet bien étudié, ils devraient nous démontrer clairement combien de vies ont été sauvées par la limite de 90 km/h par rapport à l’Angleterre où la limite est de 100 km/h.

  • Le 17 avril à 13:11, par Pascal67 En réponse à : 80 km/h ou comment fabriquer des contrevenants

    Bonjour,
    Le dernier rapport de la Sécurité Routière indique d’ailleurs que la vitesse moyenne constatée sur les axes limités à 90 km/h est de......roulement de tambour... 82 km/h.
    Il y a donc quelque chose qui ne colle pas dans la démonstration de notre gouvernement.

  • Le 18 avril à 01:12, par Pascal Baraldo En réponse à : 80 km/h ou comment fabriquer des contrevenants

    Ce qui me rend optimiste, dans ces lois toujours plus contraignantes, c’est que çà fini par inciter les gens à transgresser.
    Ceux qui ont perdu leurs points pour de petites infractions roulent sans permis,
    Ceux qui dépassent parfois les limitations s’équipent avec Coyote ou autre .
    Ceux qui ne respectent que rarement trafiqueront leurs plaques et ne s’arrêteront plus aux contrôles .
    Ceux qui jusqu’à présent arrivaient encore à respecter la mort dans l’âme et la main droite anesthésiée, avec le 80 ils vont basculer ou mettre leur bécanne dans leur salon.
    D’autres vont trouver dans la destruction des radars un nouveau passe temps jouissif

    Combien sommes nous à nous arrèter devant un feu de chantier en rase campagne à 3h du mat et à attendre 3 mn alors que c’est le désert devant et derrière ?
    Trop de lois rend con, ou force à réagir et je préfère la seconde
    Obéir sans discernement nous mènent à des situations type 1940.
    On peut rouler à 240 sur une nationale déserte, çà n’ engage que votre propre sécurité, et vous en êtes maitre, ne vous en laissez pas déposséder.

    J’ habite en Alsace et quand je vais de Mulhouse à Strasbourg, ce qui m’arrive souvent, j’ai deux choix :
    Soit je reste coté francais le nez rivé sur mon compteur et à me dire c’est combien içi déjà 110, 130,...?....et la section de travaux à 90 ou 70 elle est où ?
    Soit je passe coté Allemand et là je peux me taper un petit 250 en toute légalité .

  • Le 3 mai à 19:13, par BERTRAND En réponse à : 80 km/h ou comment fabriquer des contrevenants

    Bonjour à tous.
    Je trouve que le plus ecoeurant de ces réformes, c’est de vouloir culpabiliser les gens en faisant croire que 10 km/h va sauver des vies alors que c’est uniquement une taxe supplementaire pour ceux qui vont travailler en voiture ou moto et une contrainte de plus pour les sorties familiales le week end.
    En province, ,nous n’avons pas le réseau rail, metro qu’il y a dans les grandes agglos et sans permis, c’est chomage assuré.
    De plus, confier les releves de vitesse à des stés privés, on voit deja les derapages avec les fourrieres, c’est carrement se foutre de nous.
    Il est vraiment temps de mettre un pied au cul de ces bureaucrates, enarques et autres pour leur demander de creer de la richesse et non pas mettre des batons dans les roues de ceux qui en bave pour vivre.

  • Le 13 mai à 21:00, par Arobase En réponse à : 80 km/h ou comment fabriquer des contrevenants

    Je m interroge sur la définition « séparateur central « 
    en français une ligne centrale discontinue est un séparateur central puisqu il définit deux zones
    celle de droite et celle de gauche
    je suis donc tout à fait favorable à cette limitation pour pour les routes sans marquage au sol
    peut être que 70 km/h serait encore mieux 😊😊😊😊

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.